Sécurité globale mon amour

Sécurité globale mon amour

Thur Ecologie & Transports est, comme vous le savez, une association de femmes & d’hommes soucieux-ses des problématiques écologiques en général, et de l’environnement pour la vallée de la Thur – notamment. A ce titre, elle exprime son opinion, ses inquiétudes… elle s’engage donc, parfois bruyamment, dans la sphère publique, auprès des élu-es, de la population, des médias, afin de sensibiliser la société sur les enjeux écologiques pour le présent et l’avenir.

Aujourd’hui, ses membres sont très inquiets du projet de loi appelé Sécurité Globale. 

Un projection législative qui, si elle est votée dans les termes proposés, pourra mettre “des bâtons de les roues” de TET, ou plus directement, contraindre ses militant-es à fermer leur gueule, ou du moins à garder une réserve quant à leurs expressions.

Aussi, il est indispensable que sur ce site, puisse être édité le dernier article sur cette “sécurité” par Jano Celle, l’administrateur du site. Cet article est déjà paru dans la rubrique Le club des contributeur sur www.alterpresse68.info, ainsi que dans le PES (ci-dessous).

Article paru dans le n° 68 de novembre/décembre de PES (Pour l’émancipation sociale). Daté du 23 novembre 20.

A son arrivée à l’Elysée en 2017, le Président Macron avait fait de la sécurité LA priorité de son mandat. Depuis, le budget de la « sécurité » aura gonflé de plus d’un milliard d’euros. Seront aussi gonflés les effectifs de la police et de la gendarmerie, faisant un bond de 10 000 embauches sur cinq ans. En fait, si les ministères régaliens sont gâtés par l’Elysée, a contrario, le « dégraissage » continu des ministères voisins, Santé compris, va bon train. C’est « sans précédent » précise le site du Parlement !

Mais pourquoi créer une nouvelle loi sécuritaire alors que l’Etat en est blindé ? Pas moins de 34 lois dites antiterroristes (sur 35 relatives à la sécurité) ont été promulguées depuis le 9 septembre 1986. Si tout le monde peut comprendre que la législation peut (et doit) servir à combattre des actes terroristes  comment comprendre qu’après chaque acte terroriste apparaît une nouvelle loi ? Comme si une profusion législative pouvait freiner l’ambition djihadiste ( et est prête à y sacrifier sa vie quel que soit son mode opératoire

En revanche, depuis 1986, quel que soit le gouvernement au pouvoir, l’opportunité de restreindre les libertés fondamentales et de criminaliser à tout va toute opposition politique, ou simplement citoyenne – pour peu qu’elle soit véhémente – est devenu la « coutume ». Même le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU s’en inquiète.

Le terrorisme a bon dos et le fanatisme en sort grandi. Peu à peu, n’est-ce pas le pouvoir qui en « plâtrant une jambe de bois », intimide et tourmente la population ?

(suite…)

Communiqué de Thur Ecologie & Transports

Communiqué de presse de Thur Ecologie & Transports, en date du mercredi 9 décembre 2020
Au quotidien régionaux L’ALSACE page THANN – L’ALSACE page Haut-Rhin

Les DNA page THANN – Les DNA page Haut-Rhin

Bonjour,
Merci de bien vouloir insérer le communiqué de presse ci-dessous dans vos colonnes.
Restant à votre disposition pour tout complément d’information,
Merci d’accuser réception de cet envoi.
Recevez, avec nos remerciements anticipés, nos cordiales salutations.
Pour Thur Ecologie & Transports, Daniel WALTER
TRISTE ANNIVERSAIRE

Le 11 décembre 2020 marque le funeste 10° anniversaire de l’arrivée du “Tram-Train” sur la ligne Kruth-Thann-Mulhouse.

Depuis, les choses vont de mal en pis, particulièrement entre Thann Nord et Kruth. Ainsi cette portion de ligne a perdu 1179 km-train par semaine (voir ci-dessous), ce qui donne une parfaite idée de la régression subie par les usagers et cela hors période de travaux où c’est encore pire.
S’ajoutent à ce sombre tableau : retards, pannes, trains supprimés, affichages des horaires erratiques avec en prime le matériel roulant le plus “pourri” du parc, dixit les conducteurs.
Aucun des objectifs annoncés à grand coup de trompe n’a été atteint. Nous sommes toujours très loin des 12 000 usagers quotidiens, même avant la crise sanitaire. Rien n’a été fait pour attirer de nouveaux usagers vers le train !
L’augmentation du nombre de circulation de trains devait sortir des automobilistes de la route pour améliorer la circulation sur la RN 66. C’est complètement raté.
Pour Thur Ecologie et Transports, la seule et unique manière de délester la RN 66 d’un certain nombre de voitures, c’est de VIRER le “Drame-Train” et de mettre en place des liaisons entre Kruth et Mulhouse en moins de 45 minutes comme cela était prévu, avec du matériel neuf hybride, électrique et hydrogène.

Peut-être qu’avec la modernisation des installations du nœud de Mulhouse, l’une des plus anciennes lignes ferroviaires de France, retrouvera une nouvelle jeunesse avec du matériel neuf, un cadencement adapté, des temps de parcours dignes du 21ème siècle et une amplitude horaire de 5h à 23h comme annoncé dans la DUP adoptée.

Le nouveau TER : espace enfants dans le moovi TER de la région Bretagne.

C’est pas dans notre vallée, où tout est fait pour être dégouté du train que l’on pourra apprécier cet effort d’innovation !

(suite…)

Linky : double victoire

Compteur Linky : double victoire

devant la Cour d’appel

L’attaque contre la 5G renforcée

Linky en justice : les victimes des ondes protégées & l’absence d’obligation reconnue

Communiqué de presse de MySmartCab Avocats – Paris, le 23 novembre 2020

La Cour d’appel de Bordeaux reconnaît, dans une ordonnance rendue le 17 novembre 2020, le dommage imminent de treize personnes exposées aux rayonnements causés par LINKY et condamne la société ENEDIS à les protéger sous une forte astreinte. Une victoire pour les victimes d’électrohypersensibilité – défendues par Me Arnaud Durand et Me Christophe Lèguevaques, cofondateurs de MySMARTcab.

Une victoire aussi pour tous les consommateurs, car la Justice reconnaît en plus, dans cette même décision, l’absence d’obligation à l’installation du Linky et épingle Enedis sur une fonctionnalité espionne introduite dans le Linky.

 

Cette double victoire renforce les actions collectives en cours contre la 5G dites « g5raisons » en défense également, entre autres, de victimes des ondes.

(suite…)

5G : Silence de Jean Rottner

Le silence assourdissant de Jean Rottner, Président du Grand Est*

* Faisant suite au renoncement présidenlesque du haut gradé de région Grand-Est de répondre à ses concitoyen-nes sur une question pourtant très délicate de santé publique.

En fait, J. Rottner, comme l’ensemble des élu-es du Haut-Rhin, a été destinataire à deux reprises, dont une lettre publique.

 

L’email a bien été copié

 

Saint-Amarin, le 7 septembre 2020

Objet : Dossier 5G

Réf : Notre courrier postal du 12/06/2020 en PJ

Monsieur le Président de la Région Grand Est,

En complément de notre envoi postal de fin juin 2020 concernant la 5G, nous portons à votre connaissance 3 informations supplémentaires, ainsi :

L’Union Européenne, par le biais de son Comité scientifique sur la santé, l’environnement et les risques émergents, dans un rapport de décembre 2018, alerte : « La controverse se poursuit sur les nuisances des technologies actuelles sans fil, 2, 3 et 4G et les effets sur l’Homme et l’environnement des technologies 5G qui sont encore moins étudiés que les précédentes ».

« Les problèmes de santé et de sécurité restent inconnus », et de poursuivre un peu plus loin : « Le manque de preuves claires sur le développement de l’exposition à des technologies 5G ouvre la possibilité de conséquences biologiques imprévues ».

(suite…)

L’azote en crise

Crise de l’azote : une menace négligée 

L’écologiste C.C. Delwiche prévenait, déjà en 1970 : « De toutes les interventions récentes de l’homme dans les cycles de la nature, la fixation industrielle de l’azote dépasse de loin toutes les autres en ampleur. »

Comme nous l’avons déjà relaté, la détérioration du climat n’est de loin pas la seule endémie affectant toute la biosphère. Et bien que les préoccupations des écologistes mobilisent pour le climat, la déforestation, contre le nucléaire et les pesticide, contre l’armement, la biodiversité, l’extinction des espèces… deux domaines en sont abstraits, la démographie et l’azote (N). Or, pour ce dernier, bien qu’il existe de nombreuses études scientifiques et techniques sur la crise de l’azote, peu d’ouvrages de vulgarisation sur cette molécule sont traduits.

Que les agriculteurs bio soient préoccupés par la présence d’azote dans les engrais synthétiques, ne produit pas de manifestations contre l’azote, pas de traités internationaux de réduction de l’azote, ni de politiciens défendant ou niant la science sur le sujet.

En fait, au fur et à mesure des impacts des pollutions sur l’écosystème, nous paraissons découvrir les méfaits d’agents destructeurs jusque-là ignorés. L’agriculture intensive et industrielle doit son efficacité comme tout le monde le sait à la chimie de synthèse répandue sur les millions d’hectares de terres arables. Si aujourd’hui la société dans son ensemble a commencé à saisir le danger mortel des pesticides de synthèse, elle est encore très éloignée d’appréhender les risques qu’elle encoure à l’utilisation des engrais de synthèse (Ammonitrate, NPK…). Avec simplicité, nous pouvons comprendre qu’une alimentation chimique, année après année, appauvrie la terre, d’autant si une rotation de culture est absente.

L’email a bien été copié

 

(suite…)