Saine réaction contre l’abus d’une privatisation forestière

Médiocrité en canopée

Saine et réconfortante réaction des amoureux & amoureuses de la nature et de la randonnée suite à l’appel du Collectif des villageois de Rimbach-près-de-Masevaux et de notre association.

La marche proposée pour ce dimanche 11 février par des ami-es de TET (voir notre petit dossier précédant) aura porté ses fruits au-delà de toute espérance, puisque un demi-millier de personnes auront répondu présent, pour défendre le partage de la forêt à tout promeneur & promeneuse : à la randonnée, à la cueillette de champignons, à la découverte de la forêt pour les tous petits, ou tout simplement rejoindre le lac du Neuweiher et son auberge. Cette forte mobilisation aura fait confondre une simple marche de constatation des dégâts fomentés par le nouveau propriétaire, à une manifestation des plus classiques, d’autant que de petites banderoles confectionnées par les habitant-es ornaient le cortège, qui pérégrinait sur une forte pente en direction du cœur de la forêt.

(suite…)

Un groupement forestier privé ferme des sentiers

Randonnée interdite en forêt alsacienne

Un groupement forestier privé ferme des sentiers

Nous reprenons ici les articles, ou des extraits, parus les 20, 24, 26 & 27 janvier dans le quotidien régional L’Alsace.

Après les Hauts de Chartreuse (Isère), une nouvelle affaire relevant du même cas de figure vient rebattre les cartes de la liberté de circuler des randonneurs, cette fois-ci dans le massif vosgien. Fin 2023, le groupement foncier forestier (GFF) de la Haute Doller a vendu 64 hectares de forêt au groupement foncier forestier du Wustkopf à Rimbach-près-Masevaux. Située entre le vallon du Neuweiherbach et le Gustiberg, la propriété est traversée par deux sentiers balisés (rond bleu et chevalet jaune, dit Steinweg). Entretenus par le Club vosgien Masevaux (CVM), ils relient le hameau d’Ermensbach aux lacs et à l’auberge-refuge du Neuweiher, très appréciés des marcheurs.

Le 11 janvier, le Club Vosgien de Masevaux (CVM) été avisé par un courriel au ton sec de la décision du nouveau propriétaire. ‘‘Nous interdisons tout passage sur notre propriété, selon la loi du 2 février 2023. Aucune tolérance ne sera admise. Veuillez enlever votre balisage cloué sur les arbres et passerelle […] au plus tard le 1er février’’, écrit Jean-Charles Muth, gérant du GFF.

(suite…)

Pour la gratuité du transport collectif

Les transports en commun gratuits

c’est maintenant !

Une société du tout marchand, en pleine crises économique, sociale, climatique et sanitaire imposent de faire société autrement. C’est une nécessaire priorité pour désengorger les villes, les zones périurbaines et désenclaver les territoires ruraux. Parallèlement, une opportunité afin de réaliser une véritable transition écologique. Nous récusons l’opposition entre urgence sociale et urgence environnementale, considérons qu’il est possible de permettre à toutes & tous l’accès aux services publics, tout en préservant la planète, et donc de vivre mieux.

(suite…)

Hommage à Bernard Schaeffer

Hommage à Bernard Schaeffer

Nous avons la triste et douloureuse tâche de vous annoncer le décès de notre ami et camarade Bernard Schaeffer, survenu le 28 octobre dernier.

L’une de ses enquêtes, menée avec l’aide de notre ami & président de TET, Daniel Wal­ter – décédé en septembre de l’an dernier – por­ta sur un pro­jet décrié de construc­tion d’une usine de retrai­te­ment de déchets de métaux non ferreux à Malmerspach, mal nommée Cyclamen. La majo­ri­té de la popu­la­tion était contre ce pro­jet mais ne trou­vait pas de relais média­tique pour faire part de ses arguments.

(suite…)

Journées anti-nucléaire

Appel de la Coordination antinucléaire à actions décentralisées partout en France

JOURNEES D’ACTIONS

les 21 & 22 OCTOBRE 2023

La Coordination Anti-Nucléaire appelle tous les collectifs anti-nucléaires (et pas que !) à mener des actions les 21 & 22 octobre sur tout le territoire devant ou à proximité d’une installation nucléaire, d’un lieu de pouvoir nucléocrate ou tout autre lieu qui paraîtra judicieux.

L’objectif de cette journée d’actions décentralisées est d’attirer l’attention dans un contexte de plan de relance du nucléaire et de rappeler toutes les pollutions que le nucléaire impose à tout le vivant : la terre, l’eau, l’air, la biodiversité… autour d’un slogan commun à décliner sur une banderole, dans des textes, et/ou lors d’une réunion publique d’information.

Les actions en Alsace :

Mulhouse et Colmar, samedi  21 octobre

Le matin : installation d’un déroulé de banderoles sur des ponts, entre Selestat et Mulhouse.
L’après-midi,  » défilé et casserolade  » : RDV à 14H00, place des Victoires – Mulhouse, pour dénoncer notamment la problématique des métaux irradiés – à utiliser au quotidien – notamment en casseroles (le futurTechnocentre).
                                            Strasbourg & Heiteren, dimanche 22 octobre

A 10H00, l’association Stop Transports-Halte au Nucléaire procédera à l’inauguration officielle de la nouvelle « Place de la République sans nucléaire » devant la Préfecture, place de la République à Strabourg.

A 17H00, Stop Fessenheim a le plaisir d’inviter le public à une conférence, donnée par André Hatz, sur le « Technocentre » à la Salle polyvalente de HEITEREN ;et si on vous en disait un peu plus quant à ce projet de Centre nucléaire de ferraillage, de refonte et de dissémination de métaux radioactifs ?  

  (suite…)