Le jour du dépassement

Jour du dépassement :

Leclerc et Carrefour ciblés partout en France

Paris, le 1er août 2018 – À l’occasion du “jour du dépassement”, les Amis de la Terre et Action Non-Violente COP21 mènent des actions partout en France pour dénoncer l’impact de l’obsolescence programmée sur la surconsommation des ressources et exiger le changement de pratiques de la grande distribution.

Paris, le 1er août 2018 – À l’occasion du “jour du dépassement”, les Amis de la Terre et Action Non-Violente COP21 mènent des actions partout en France pour dénoncer l’impact de l’obsolescence programmée sur la surconsommation des ressources et exiger le changement de pratiques de la grande distribution.

Les grandes surfaces de Leclerc et Carrefour font l’objet depuis ce matin d’actions non-violentes visant leurs espaces multimédias à l’occasion du jour mondial du dépassement, journée symbolisant le franchissement du seuil au-delà duquel l’humanité consomme plus de ressources naturelles que la planète n’est capable d’en renouveler. A Montreuil, Le Mans, Nantes, Angers ou encore Paris [1], les activistes d’ANV-COP21 et des Amis de la Terre vident les rayons des espaces multimédias et organisent des die-in en déployant des banderoles “Non à l’obsolescence programmée de la planète”.

Depuis les années 80, le jour du dépassement, fixé par le Global Footprint Network, ne cesse d’avancer : alors qu’il était atteint le 24 décembre en 1971, il est franchi cette année dès le 1er août ! Le modèle productiviste qui pousse à la surconsommation dans l’ensemble des secteurs (transport, alimentation, habillement, électronique), en est la cause directe.

Pour symboliser cette surconsommation, les organisations ont choisi de cibler le secteur de l’électronique, pour lequel distributeurs et fabricants multiplient les mauvaises pratiques. “40 millions de produits électriques et électroniques [2] tombent en panne chaque année sans être réparés, déplore Alma Dufour, des Amis de la Terre. Or, il ne reste plus que 10 à 60 ans de réserves pour de nombreux métaux stratégiques [3] ! Pourtant, alors que l’effort devrait redoubler pour allonger la durée de vie de ces produits et limiter leur surproduction, on constate une dégradation croissante de leur réparabilité : absence de pièces détachées ou pièces détachées vendues très chères [4], démontage de plus en plus difficile, obsolescence logicielle. Nous appelons les distributeurs à prendre des engagements concrets en faveur de la réparation comme la vente de produits plus réparables, la fin du matraquage marketing et une stratégie de sortie de l’obsolescence programmée.

Leclerc et Carrefour ont été visés en raison de leurs résultats déplorables au classement des distributeurs établi en début d’année en fonction de leurs réflexes en matière de réparation [5]. Les deux enseignes continuent en effet de vendre un nombre conséquent de produits sans pièces détachées, informent mal le consommateur et font une mauvaise reprise des déchets électriques.

Il est impératif que distributeurs et fabricants changent leurs pratiques s’ils ne veulent pas mettre en oeuvre l’obsolescence programmée de la planète, conclut Elodie Nace, d’ANV-COP21. Entreprises et pouvoirs publics doivent prendre la mesure de l’urgence : en quarante ans, le seuil annuel de surexploitation des ressources a avancé de six mois, il est grand temps de repenser radicalement nos modes de production et de consommation pour adopter un modèle plus soutenable, plus solidaire et plus juste.” ANV-COP21 et les Amis de la Terre poursuivent leurs mobilisations, notamment dans le cadre du Tour Alternatiba. Parti de Paris le 9 juin, il arrivera à Bayonne le 6 octobre, et a déjà permis de former et d’inciter de nouveaux territoires à passer à l’action non-violente.

Pour en savoir davantage :

[1] Des actions ont eu lieu à Paris XVI, Montreuil, Rueil-Malmaison, Clermont-Ferrand, Le Mans, Angers, Nantes. D’autres sont encore à venir.

[2] Les Amis de la Terre France, 2016, Allonger la durée de vie de nos biens : la Garantie à 10 ans maintenant http://www.amisdelaterre.org/Allonger-la-duree-de-vie-de-nos-biens-la-garantie-a-10-ans-maintenant.html

[3] US Geological Survey, 2017, Mineral Commodities Summary 2016

[4] Les Amis de la Terre France, février 2018, L’accès aux pièces détachées : un enjeu majeur pour la réparation et le réemploi http://www.amisdelaterre.org/Stop-au-cout-de-la-panne-L-acces-aux-pieces-detachees-un-enjeu-majeur-pour-la-2922.html

[5] Les Amis de la Terre France, janvier 2018, STOP AU COUP DE LA PANNE : Guide éco-citoyen de la réparation http://www.amisdelaterre.org/STOP-AU-COUP-DE-LA-PANNE-guide-eco-citoyen-de-la-reparation.html

Crédits photo : Sam Saintyard

Il n’est pas inopportun de rappeler la “fameuse” petite phrase de J. Chirac en 2003, voir l’édito de TET à la même époque :

L’AVENIR DE LA PLANTE ENTRE NOS MAINS …

Jacques CHIRAC, lors du Sommet de la Terre à Johannesburg, a eu cette phrase magnifique : “Notre maison brûle et nous regardons ailleurs.”

Avec ce numéro 3 du Gratte-Poil édité avant les “JOURNEES DES ENERGIES RENOUVELABLES”, nous allons tenter de ne pas regarder ailleurs, mais de pointer le doigt sur celles et ceux qui jouent aux apprentis-sorciers avec notre Terre, sous couvert d’arguments fallacieux comme : “Les OGM, c’est pour votre bien”, “le Nucléaire, une énergie sûre et rentable”, “les incinérateurs et leurs rejets de dioxine : plus de problèmes avec la nouvelle technologie”, etc … Tout cela est même sûrement très bon pour votre santé ! Tous ces pseudos scientifiques qui ne nous veulent que du bien, en paroles mais qui ne servent que d’alibi aux adversaires de la vie, ou distribuent tout simplement la soupe aux plus grands pollueurs !

Nous parlerons des actions menées pour changer cette logique, ce que chacun peut faire dans ses actes quotidiens, pour REDUIRE A LA SOURCE sa consommation d’électricité, ses déchets, etc …

Nous reviendrons sur les possibilités de production d’électricité autre que nucléaire, tel l’éolien qui, il est vrai a de menus inconvénients, mais qui ne sont rien au regard des risques d’une centrale nucléaire qui peut péter à tout moment et qui produit des masses de déchets indestructibles qu’elle laissera à gérer aux générations futures.

Alors OUI, cessons de regarder ailleurs. Peut-être faudrait-il aussi que les politiques n’aient pas un discours “écolo” lors de grands sommets, et fassent exactement l’inverse une fois rentrés au pays. Nous en voulons comme preuve ce qui se passe actuellement avec l’éolien … Peut-être à ce moment-là, ils ne pourront plus tenir seulement ce genre de discours, mais poser enfin des actes concrets en accord avec leurs paroles.

Ainsi il conviendrait par exemple que nos Collectivités s’acharnent à utiliser des pavés en granit… de Chine pour « l’embellissement » de nos cités ou utilisent du terreau de… Hollande alors qu’il existe des plate-formes de compost, qui plus ait bio, dans la proche région !

Nous voulons bien que notre planète bleue soit un vaste village planétaire, mais il doit quand même y avoir des limites à ne pas franchir.

Les commentaires sont clos.