Tarif énergétique : ça gaz fort

Tarifs énergétiques, ça gaz fort !

Cet article traite davantage de la question des prix pour nos besoins énergétiques, que de ses excès en consommation, ou de la sobriété de son utilisation aujourd’hui indispensable.

Par Jano Celle le, 26/10/21.

Les tarifs pétroliers sont volatiles, celui du gaz naturel grimpe au firmament, celui de l’électricité bat des records… Les travailleureuses n’en n’auront bientôt plus pour leurs moyens : circuler pour aller au turbin, se chauffer et se nourrir, sont déjà pour les plus modestes une impossible équation pour y subvenir à satiété. Si l’argent ne fait pas le bonheur, c’est que la richesse porte la bourgeoisie à l’ennui. Le bonheur d’un peu de chaleur dans son foyer n’a pas à être de l’ordre de l’utopie, c’est pourtant la condition sine qua non au quotidien pour tous et toutes. Ce que n’entendent pas les « investisseurs » et les Etats, prétextant du rapport de l’offre limitée avec une demande gonflée par la reprise économique (paraît-il)

(suite…)

Déviation de la RN66 à Thann

Déviation de la RN66 à Thann

TET écrit à la presse régionale

 

Texte intégral de Thur Ecologie & Transports remis aux journaux régionaux, à propos de la déviation de la RN66 à Thann sous la gare, ou avec un giratoire.

St Amarin le, 06 octobre 21

Surprise ou bonne nouvelle pour les promoteurs du projet de déviation du PN22 (passage à niveau de Thann sur la RN 66), TET ne s’oppose pas aux solutions prônées pour résorber le bouchon de Thann (dont acte !).

Néanmoins nous nous permettons de faire quelques remarques, de poser l’une ou l’autre question, de proposer d’autres réflexions qui nous semblent d’actualité.

Ainsi, si cette solution avait toute sa pertinence il y a 30, 40 ans, nous ne sommes pas sûrs qu’elle soit la réponse la plus adaptée à la situation d’aujourd’hui, et encore moins à celle de demain. Et ceci même si l’on dit que « c’est dans les vieilles marmites qu’on réalise les meilleures soupes ».

En tout cas, si ces solutions ont bien sûr toujours la faveur d’une large partie de la population de la vallée et au-delà, beaucoup en rêvent, mais au fond d’eux-mêmes ils n’y croient pas ou plus.

(suite…)

Obscène tourisme spatial

Caprice spatial

On n’arrête pas le progrès ! Cet adage revêt depuis quelques décennies une tournure pour le moins kafkaïenne, tant ce progrès emprunte de nouvelles technologies qui n’ont rien d’essentiel si ce n’est le profit. Au prétexte d’une « croissance économique » indispensable, paraît-il intrinsèque au consumérisme non bridé, pour le « bonheur » et le plaisir des peuples, les classes aisées entendent concrétiser les rêves que tout humain ferait, bien au-delà de celui d’Icare, à savoir, voyager dans l’espace. le « maître » de l’absurde, s’en retourne vertigineusement dans son cercueil tant l’insensé extrait d’humanité pousse l’imbécile vanité des richissimes ennuyeux à rivaliser avec les astres, alors que les plus humbles – et fort heureusement – resteront confinés sur le plateau des vaches.

Jeff Bezos – que l’on ne présente plus – a concrétisé son septième ciel le 20 juillet, en décollant vers l’espace avec sa capsule New Shepard. Neuf jours plus tôt, le milliardaire Richard Branson l’avait précédé pour la même raison : voir la planète bleue d’en haut. Ou d’en bas. Question relative à l’espace, vu que, être en bas ou en haut, à droite ou à gauche, ne signifie rien, si ce n’est de cette vanité de vouloir voir et prendre les choses de haut.

Les mass-média s’en sont donné à cœur joie, relatant les deux événements comme information prioritaire.

Outre Richard Branson lui-même, des célébrités comme

Leonardo DiCaprio ont déjà réservé un billet pour l’espace. Keystone

(suite…)

La PAC anti écologique

Nouvelle PAC = impasse écologique

Le 23 octobre dernier, le Parlement européen votait la nouvelle Politique agricole commune (PAC) qui conditionne son cadre budgétaire pour les sept prochaines années (2021-2027). Au grand désarroi des écologistes et de la gauche, cette nouvelle PAC est pire que la précédente en ce qui concerne, notamment, la redistribution des aides aux producteurs-trices bio.

Pour la Gauche Unitaire Européenne (GUE) : « Les négociateurs de ce Parlement ont déjà décidé de nous envoyer dans le mur, fulminait dans l’hémicycle le député FI, Manuel Bompard. Leurs accords opaques de dernière minute et leurs passages en force s’apprêtent à signer l’arrêt de mort de centaines de milliers d’agriculteurs, de la biodiversité et du climat ».

Le 1er janvier 2019, Ursula von der Leyen, l’ex-ministre fédérale allemande et membre de la CDU, accédait à la présidence de la Commission européenne. Elle plaçait son mandat sous le signe de la lutte contre le changement climatique, armée du Green Deal (Pacte vert) ; les Verts avaient voté en sa faveur. Or « la Commission von der Leyen n’a pas revu la copie et n’a intégré aucun élément du Green Deal, précisait Benoît Biteau, député Verts à l’origine d’un amendement de rejet de l’ensemble de cette nouvelle PAC, ceux qui travaillent à base de pesticides et d’engrais de synthèse continueront à toucher autant d’aides directes, rien ne les incitera à diminuer leur usage d’entrants chimique».

(suite…)

C’est qui les malfaiteurs

Nous sommes toutes des malfaiteurs !

Communiqué du Réseau d’Autodéfense  Juridique RAJCOL réunissant des groupes antirépression et Legal Team de toute la France – A retrouver ici :

https://rajcollective.noblogs.org/post/2021/05/25/malfaiteurs-de-tous-les-pays-unissons-nous/

 

Renforçons nos solidarités face à la police, la prison et la justice

Le 20 juin 2018, le village de Bure se réveillait avec près de 200 gendarmes déployés, l’arrestation de 8 personnes et la perquisition de 11 lieux de vie et d’organisation de la lutte contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires. Le procès se tiendra le 1er, 2 et 3 juin prochains. Les personnes arrêtées sont accusées de former une « association de malfaiteurs », accusation fourre-tout, à la fois très lourde de conséquences en termes de peine (jusqu’à 10 ans de prison et 150.000 euros d’amende) et dont l’usage est éminemment politique.

(suite…)