Coquelicots automnaux

Appel pour des coquelicots

C’est le jour de la Toussaint que va se dérouler notre prochain rassemblement. Faisons de ce 1er novembre une veillée funèbre – et festive –

pour les victimes des pesticides et de l’agro-chimie.

Habillés de noir ou déguisés selon notre humeur, et portant notre coquelicot, pourquoi ne pas déposer une gerbe de Coquelicots sur un cercueil de pesticides pour honorer les victimes de l’industrie chimique ! Quelle belle idée ! L’occasion pour nous de commémorer toutes les victimes de l’agro-chimie.

Qui sont ces victimes ? Commençons par Paul François, victime française de Monsanto. Puis nous penserons aux Antillais, les victimes du chlordécone. Aux paysans du Nicaragua, victimes du Nemagon. En Indonésie et ailleurs, nos pensées iront vers les ouvriers des plantations de palmiers à huile, victimes du paraquat. Nous n’oublierons pas non plus tous ceux qui, en Inde, en Chine, en Afrique, au Brésil, ont croisé la route de cette industrie qui assassine tout ce qui est vivant.

Enfin nous nous rappellerons pourquoi nous nous battons ; pour nos enfants, pour les abeilles et les mésanges, pour les paysans et la beauté du monde !

Un autre enterrement sera à orchestrer : celui des SDHI, ces fongicides épandus en masse en France, qui représentent un danger inouï pour notre santé et celle des écosystèmes. Dûment prévenue, qu’a fait notre agence sanitaire ? Pas grand chose, ce qui se rapproche de rien.

Que faire ? Si nous sommes assez nombreux à harceler démocratiquement toutes nos autorités, il est possible d’obtenir dans les mois qui viennent le retrait du marché de ce nouveau poison. C’est maintenant, ou nous n’aurons plus tard que nos yeux pour pleurer une nouvelle tragédie. »

Rendez-vous au rassemblement

de Saint-Amarin ce vendredi 1ernovembre à 18h30

devant la mairie (en cas de pluie : repli devant la salle du CAP)

 Pour être informés et rejoindre l’Appel des Coquelicots :

Les « Coquelicots de la vallée de la Thur » : thurecotransports@gmail.com

Site national : https://nousvoulonsdescoquelicots.org

Combat pour le climat – suite

Le premier article traitant d’extinction Rebellion (XR) (https://thur-ecologie-transports.org/2019/10/03/combat-pour-le-climat/ a été mis en ligne le 3 octobre, soit deux jours précédant l’occupation d’un centre commercial, puis la place du Châtelet à Paris. Ci-dessous, la suite sur ce mouvement.

Comment Extinction Rebellion prône la désobéissance civile

De succès, en interrogations

Le 5 octobre, XR inaugure à Paris sa première action, l’occupation d’un centre commercial (Italie 2) dans le XIII° arrondissement parisien, puis le 7 sur la place du Châtelet, plus un pont afin de bloquer la circulation. Pont, que gentiment, les « bleus » ont rapidement évacué. Plus de milles personnes auront été déployées à l’entrée et dans le centre commercial, sans violence, mais sans retenue non plus !

Londres

(suite…)

#DECROCHONSMACRON

TOUT LE PROGRAMME DU 9 OCTOBRE

🔴 3 TEMPS FORTS : L’entrée de prévenus dès 7h50, la sortie des prévenus à 12h et la MARCHE à 14h avec prises de paroles et soutiens
– Dès 9h des tables rondes et formations sur la désobéissance civile, la place de la politique face à l’urgence, le rôle des territoires pour un avenir soutenable
– Dès 9h15 des animations adultes et enfants, conférences gesticulées, Fresque pour le Climat
– Dès 13h00 Direct de Nancy : Mobilisation pour l’entrée des 4 décrocheurs au tribunal de Nancy

➡️ UN PARCOURS DES PROJETS LOCAUX INCOHERENTS face à l’urgence climatique

🎵🎵🎵CONCERTS :
De 17h à minuit : des concerts gratuits au square de la Liberté et aux Sheds à Kingersheim

🥖🍺 🥨BUVETTE ET RESTAURATION TOUTE LA JOURNEE (7h50 à 18h) :
1. En commençant par un petit-déj’ partagé dès 7h50,
2. Puis le repas avec notamment la rare et prisée 🍺 Bière des Décrocheur-ses et les tartines paysannes des Amis de la Confédération Paysanne,
3. Et le goûter et ses délicieuses crêpes et gâteaux !

Et encore des surprises à venir…

(suite…)

Combat pour le climat

Contre l’effondrement, Extinction Rebellion

prône la désobéissance civile

Grâce à un discours plus radical que celui d’organisations écologistes « classiques », le tout jeune collectif Extinction Rebellion France séduit les jeunes en quête d’un engagement fort pour le climat. Formés à la désobéissance civile, ils attendraient avec impatience leurs premières actions sur le terrain.

La désobéissance civile (DC) « est d’abord une action illégale », explique Manuel Cervera-Marzal, membre d’XR : « mais commise en vue de l’intérêt général, non violente dans le sens où elle respecte l’intégrité physique et morale de l’adversaire, à visage découvert car on assume les conséquences de ses actes. » Il distingue désobéissance civile directe et indirecte : « Quand le mouvement des droits civiques porté par Martin Luther King, aux États-Unis, pénétrait dans une bibliothèque interdite aux Noirs, ils contestaient directement la loi incriminée. Mais quand vous décrochez un portrait de Macron dans une mairie, ce n’est pas pour s’opposer à la propriété privée. C’est pour attirer l’attention sur l’inaction climatique du gouvernement. »

A son origine, le terme de désobéissance civile, qui remonterait au XIXe siècle, serait apparu pour la première fois en titre d’un ouvrage de l’écrivain américain Henri David Thoreau, Civil Desobedience.  Mais la publication sous ce titre a eu lieu à titre posthume. À l’intérieur du texte, le terme n’apparaissait pas. Reste que Thoreau y expliquait qu’il est légitime de ne pas payer son impôt, en signe de désaccord avec la politique esclavagiste de son État. L’expression a ensuite été adoptée par Gandhi dans les années 1910, ce qui a permis de populariser le terme.

(suite…)