5G : pour qui, pour quoi ?

La 5G, une urgence, pour quoi, pour qui ?

La mise en place imposée de la cinquième génération de la téléphonie mobile va bouleverser davantage notre société, dans la mesure où ce n’est pas qu’un simple progrès technique succédant à la 4G (argument mercantile par excellence), mais d’une connexion généralisée pour l’ensemble des échanges, partages entre les individu-es, les collectifs, les communautés diverses des populations. En gros : mettre toute la société en réseaux connectés.

Afin d’alerter les élu-es du pays Thur-Doller, mais également les élu-es écologistes du 68 et les conseillers départementaux et régionaux, du danger, notamment, sanitaire que fera courir cette nouvelle application si elle est installée, Thur Ecologie & Transports a produit une lettre, postée courant mai dernier.

Seuls trois retours de courrier sont comptés en cet fin d’été, il faut croire que le sujet est à la marge des préoccupations des élu-es du Haut-Rhin, alors que le principe de précaution aurait dû être appliqué pour en premier lieu des risques pour la santé (mais pas seulement) – principe pourtant opéré pour faire front au Covid – que la 5G fera courir, en supplément des générations antérieures, ainsi que de tout les appareils fonctionnant aux ondes hertziennes.

La revue Pour l’Emancipation Sociale, éditée par nos Amis pour l’Emancipation Sociale, viennent de rédiger un article détaillant les raisons d’imposer ce « nouveau besoin » de consommation ; (ci-dessous). Bonne lecture.

Odile Mangeot le 20/8/20

Bienvenue dans la société hyper connectée, qui rend les objets « intelligents », les villes « intelligentes ». La 5ème génération de standards pour la téléphonie mobile (5G) est le nouvel eldorado pour les opérateurs de téléphonie qui préparent la mise en vente de l’Iphone 11. Quant au bien-être, aux relations humaines et sociales, à la santé, à l’environnement, y ont-ils songé ceux qui décident, sans nous, et imposent le « tout numérique », multipliant les antennes et ondes électromagnétiques sur une planète déjà bien surchargée ? Nous préparent-ils à la surveillance généralisée de toutes les activités humaines ? A quelles fins ? Pourquoi cette précipitation ? La course à la technologie de communication dite « intelligente » s’accélère.

L’email a bien été copié

 

Antenne relais

(suite…)

Les non motards en colère

Assez du vacarme des motos dans le massif vosgien !

Après des fins de semaines de boucan incessant sur les routes des crêtes et des vallées du Massif vosgien, provoqué par des motards, et comme c’est le cas dès le retour de la belle saison au fil des ans, en dehors de toutes règles, « SOS Massif des Vosges » et le « Collectif  pour la quiétude et la sécurité dans le Massif des Vosges » avait appelé à un pique-nique géant de protestation le dimanche 19 juillet à midi au col de la Schlucht.

Le rendez-vous est un franc succès, puisqu’entre 350 et 400 personnes se sont réunis en pleine période estivale.

Mais voilà des années que les pouvoirs publics font la sourde oreille pour des plaintes des riverains des vallées – et des associations représentatives –  qui ne peuvent sortir dans leur jardin sans devoir supporter un tintamarre digne de l’industrie de la sidérurgie ; trop c’est trop !!!

(suite…)

Cirque, Théâtre, équestre, avec EQUINOTE

Cher-es ami-es adhérent-es et cher-es internautes,

Thur, Ecologie & Transports, l’équipe dynamique de la Compagnie Equinote installée à Wesserling

Toujours installé au Parc de Wesserling (68), l’été s’annonce un peu plus clairement. Après avoir reloocker nos camions et caravanes, ces dernières semaines ont été rythmé par beaucoup de travail administratifs, d’organisations et d’entrainements des chevaux pour envisager la reprise d’activité.

(suite…)

Pour un été socialement chaud 

Pour un été socialement chaud !

Le combat pour le changement ne se déroule

pas derrière son ordinateur, ou smartphone

Une pléiade de collectifs a immergé pour que les « jours d’après » ne soient pas la continuité des « jours d’avant ». Avec des projets pluriels enjoints à dé-confiner la colère populaire.

Frontalement, du coté du manche, les premiers de cordée ont aussi leurs « jours d’après »… Notamment avec la pression des lobbystes et du patronat, pour booster la croissance économique, en particulier en résistance face au risque d’une transition écologique, vraiment pas sur ses startings block. Et de s’attaquer au « coût » du travail toujours trop cher pour le capitalisme.

Faut-il les laisser berner les classes populaires ad vitam æternam ?!

(suite…)

Vincent Munier – Photographe, aussi sur sa page Facebook

La terre respire, les bêtes se montrent… Je me sens apaisé

La pause forcée à laquelle nous contraint la pandémie me procure un sentiment profond d’apaisement. Elle offre un répit à tous les autres êtres vivants : une Afrique sans cinquante 4×4 autour du léopard, un Spitzberg sans agglutination de bateaux autour de l’ours polaire, l’Antarctique vide des paquebots de touristes qui consomment la nature… Et surtout, tous ces bateaux, avions et camions cessent brutalement les mouvements d’un commerce excessif. Oui, j’avoue éprouver cette pause comme salvatrice.

(suite…)