Appel NDVC septembre & octobre

 

La saine révolte continue :
Rassemblement des coquelicots vendredi 6 septembre
devant la mairie de Saint-Amarin à 18h30

 

Pour le 12è mois de mobilisation, après 805 500 signatures recueillies, avec entre 334 rassemblements en août et 840 en décembre 2018, de belles initiatives de notre beau mouvement des Coquelicots, nous avons décidé de passer à la confrontation avec le système infernal et criminel qui autorise l’empoisonnement de tous.
« La grande bataille contre les « SDHI » commence ; ce sont des fongicides dont presque personne ne connaît l’existence, mais que l’on retrouve dans les urines des 2/3 des femmes enceintes testées. Ils sont épandus sur la presque totalité de la surface agricole, sur le blé, l’orge, les tomates, les pommes de terre, les arbres fruitiers, les semences, les stades de foot, les terrains de sports sur lesquels s’égayent nos enfants.
Des scientifiques de réputation mondiale affirment que les SDHI sont une menace pour la santé de tous les êtres vivants. Celle des champignons, des vers de terre, des baleines, des abeilles… Et celle des Hommes… Car ils s’attaquent à la fonction respiratoire des cellules, la SDH, et ces atteintes conduisent, chez les humains, à des maladies neurologiques graves et au cancer.
Et personne ne nous protège. Car dûment prévenue, l’agence chargée de notre protection, l’Anses, a fait la morte, avant d’innocenter les SDHI par des manœuvres scandaleuses. L’Anses, est partie prenante du lobby des pesticides et démontre d’une manière éclatante qu’elle ne protège ni les humains ni les écosystèmes. La situation est si grave qu’elle remet en cause le contrat social qui lie nos vies et nos institutions.
Les rassemblements devant les mairies doivent être maintenus et amplifiés. Le mouvement des Coquelicots affirme que l’heure de la désobéissance civile est venue et doit montrer sa force sur le terrain ; bien sûr, il est, reste et restera non-violent et démocratique. Mais cela n’empêche pas « la saine révolte » contre un ordre qui n’est plus respectable ; n’ayons pas peur, continuons ».
« Les Coquelicots de la vallée de la Thur » : thurecotransports@gmail.com

Les commentaires sont clos.