Les coquelicots du 6 mars

Parce que nous sommes de l’eau

“En mars, les Coquelicots en campagne !
En mars, je vote pour la sortie des pesticides !”
Plus que jamais, le Collectif “Nous voulons des Coquelicots” de la vallée de la Thur
se rassemble notamment devant la mairie de Saint-Amarin le vendredi 6 mars à 18h30 ! Venez nombreux !
Ainsi qu’à Soultz-Guebwiller, Riedisheim, Wittenheim, Mulhouse, Colmar, etc.
Et QUE REFLEURISSE UN NOUVEAU PAYS !
Pour la seconde fois,
faisons germer un nouveau pays en semant par millions et dizaines de millions des graines de fleurs sauvages…

Nous voulons des coquelicots

Toujours là? Amis des Coquelicots, votre détermination est un honneur pour nous tous. Vous le savez, nous avons réuni le 15 février une grande réunion nationale des groupes locaux. Ceux qui étaient présents s’en souviendront longtemps. Quant aux autres, rendez-vous la prochaine fois, qui viendra!

Beaucoup d’entre vous se demandent quoi faire. Eh bien, les idées ne manquent pas, à commencer par cette incroyable affaire des métabolites. Les pesticides, produits chimiques parfois complexes, se dégradent au contact de l’eau, de l’air, du sol, des animaux rencontrés. Et forment de nouveaux produits chimiques, souvent aussi toxiques, et parfois bien pires.

Derrière tout pesticide, il y a au moins cinq métabolites dont on ne sait strictement rien. Dépassées, affolées, nos autorités sanitaires, au travers des Agences régionales de santé (ARS) ont laissé s’installer une situation incroyable. Tous les spécialistes savent que les rivières, les nappes phréatiques et jusqu’à l’eau du robinet sont gorgés de métabolites. Les chercher, c’est à coup sûr les trouver. Et les trouver en si grand nombre conduirait fatalement à faire exploser les normes légales de qualité de l’eau distribuée au robinet.

C’est pour cette raison que personne n’ose aborder la question publiquement. Les métabolites, c’est de la dynamite. Les coquelicots sont un mouvement responsable, définitivement non-violent, mais il existe pour défendre la vie, celle des humains et de tous les êtres vivants. Et il n’est pas décidé à se taire. Amis des Coquelicots, une très grande et très noble bataille de l’eau commence, et tout le monde doit y trouver sa place.
Ne l’oubliez jamais: nous sommes de l’eau. Le corps d’un humain adulte en contient 60%. Celui d’un nourrisson 75%. Nous voulons tous des coquelicots. Mais nous voulons aussi de l’eau. Une eau véritable, enfin débarrassée de tous ses poisons cachés. En avant!

Rassemblement du mouvement des COQUELICOTS
(Hôtel de ville de Paris) le 15 février : un alignement de planètes !
Merci pour tous vos messages enthousiastes après cette intense journée.
La parole à Line, du collectif de Gérardmer (Vosges) : “[Ce] fut une magnifique journée et de tout coeur j’aimerais vous adresser toute mon émotion et mes remerciements vifs et profonds suite à votre travail, à vos interventions, votre engagement depuis le départ, votre intégrité, vos gâteries aussi (repas, médaille, …), et au-delà votre émotion d’homme et de femme qui me touche (…).
C’est avant tout un immense encouragement à poursuivre la lutte pour le bien commun, de manière désintéressée (…). Le moment est parfait, les collectifs ayant eu des “coups de mou”, s’interrogeant sur la suite: nous sommes repartis avec des pistes concrètes, des informations précieuses.
Merci, merci, merci à Vous, et en particulier à toi Fabrice pour avoir fait naître cette idée, ce beau mouvement des Coquelicots.”

Les commentaires sont clos.